Sergent Pépère est né en 1998 du désir de ses quatre fondateurs de jouer leur musique
dans la rue en proximité avec le public.
Les compositions du groupe s’affirment, permettant à la fanfare d’abandonner peu à peu
les « covers » du début (Charlie Mingus, Rabih
Abou Khalil, Goran Bregovic…) et de proposer un répertoire complètement original.
L’énergie du jeu musical, les costumes inédits de K arine Delaunay a ssociés aux turpitudes
scéniques, mènent les Pépères sur les sentiers de la gloire…
Leur premier album éponyme est vendu à 5000 exemplaires.

 

 

La fanfare s’équipe alors de micros HF, pour redonner sur scène toute l’ambiance
mouvante exprimée dans la rue.
Les compositions évoluent, les influences « musique de l’est » s’estompent au profit de
musique du monde tout azimut, jazz, latin etc. Sergent Pépère a alors une « patte »
musicale immédiatement identifiable…

 


Dès 2000 , Sergent Pépère joue à l’international : en Roumanie, en Suisse, en République
Tchèque, le public est au rendez vous ; viendront ensuite l’Espagne, la Belgique, l’Italie,
l’Allemagne, le Royaume Uni et toujours très régulièrement la République Tchèque où le
groupe acquiert une sacrée renommée /ou/ (une solide réputation) au fil d’une quinzaine
de tournées et d’une ambiance torride lors des concerts…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Une première expérience de collaboration artistique voit le jour en 2 003 , avec Gildas
Puget alias Chtou (Cie Qualité Street) à la mise en scène, de nouveau avec Karine
Delaunay pour les costumes, en résidence à l’Aire Libre (…), ainsi qu’avec F rancis Mounier
(Occidentale de fanfare, Kakal Band) pour l’oreille musicale extérieure.


Le spectacle BON POUR UN TOUR, toujours en évolution, se jouera des centaines de fois,
aussi bien en rue que sur scène, en France et à l’étranger, à la ville comme à la campagne.
L’album Bon pour un tour , le 3ème, sort en 2005 . Les arrangements sont rutilants et les
compositions inspirées.

 


 

Le concept naissant lors d’afters de festivals (notamment sous les chapiteaux des Cies
Escale et Maboul Distorsion) , Sergent Pépère se choisit un rôle de Balluche espiègle,
peaufine un répertoire inattendu, propre à faire danser tous les guincheurs amateurs de
musique live. Le Bal Pépère naît en 2007 , offrant valses et tangos, biguines et cumbias,
sambas et technos, le tout servi à la sauce Pépère…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

En 2009 , une nouvelle création entraîne Sergent Pépère vers un vent nouveau. Un
répertoire musical entièrement renouvelé, une mise en scène signée Philippe Languille
(Cie Udre Ollik) , des costumes crées par Cécile Pelletier , une nouvelle batterie mobile
conçue par Laurent Cadilhac, des résidences artistiques au F ourneau de Brest pour la
forme « rue », au Pôle Sud de Chartres de Bretagne pour la forme « scène », une
production et diffusion assurée par La Station Service, donnent naissance à un spectacle
au souffle épique : DU VENT SOUS LES ROBES.

 

 

Les 6 musiciens, vêtus de robes, y donnent à entendre leur musique tantôt tonitruante
tantôt toute en retenue, entremêlée de tchatches poétiques ou burlesques. Ils donnent
aussi beaucoup à voir, ruant parfois dans les brancards et se prêtant souvent à la danse,
effrénée ou délicate et subtile. Comme à l’accoutumée les Pépères émaillent le concert de
sketchs paranormaux et désopilants.
Leur 4 ème album , au titre éponyme, sorti en 2010 , accompagne le spectacle.

La jeune et talentueuse Maryll Abbas rejoint les sergents pépères en 2012. Avec elle, ils créent un

nouveau répertoire qui va les conduire une fois de plus à se produire à deux nombreuses reprises

en France et à l’étranger.


 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now